Le BCIJ déjoue un dangereux plan terroriste de Daesh

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel

Le Bureau central d’investigations judiciaires vient de déjouer un dangereux plan terroriste suite à l’arrestation vendredi à Tanger d’un tchadien affilié à Daesh, indique le ministère de l’Intérieur.

Les premiers éléments de l’enquête ont révélé que l’individu en question, arrivé au Maroc le 4 mai courant via l’aéroport international Mohammed V de Casablanca en provenance du Tchad, a été mandaté par l’organisation dite ''Etat Islamique'' (Daesh) pour encadrer et former des cellules dormantes regroupant des extrémistes algériens et marocains imprégnés de l'idéologie de Daesh en vue de commettre des attentats terroristes de grande envergure contre des missions diplomatiques occidentales et des sites touristiques, dans la perspective de porter atteinte à la sécurité et à la stabilité du pays conformément à l'agenda de Daesh.

Dans le cadre de ce plan terroriste, ajoute un communiqué du ministère, le ressortissant tchadien a mené plusieurs opérations de repérage de certains sites cibles dans l’objectif de préparer une série d'attentats concomitants afin de déstabiliser les services de sécurité et causer d’énormes dégâts matériels et d'importantes pertes en vies humaines, comme se fût le cas lors des évènements sanglants qu’a connus la ville de Casablanca le 16 mai 2003.

Selon les résultats des investigations préliminaires, l’individu comptait également proclamer la région de l’Oriental du royaume comme Wilaya affiliée au soi-disant ''Etat Islamique''.

Cette opération proactive, indique la même source, intervient dans un contexte marqué par la montée des menaces terroristes émanant du soi-disant ''Etat Islamique'' qui cherche à créer des Wilayas à l'image de sa branche implantée en Libye.

Les efforts soutenus déployés par les services de sécurité marocains pour contrer les objectifs expansionnistes de Daesh et procéder à l’arrestation d'individus imprégnés de l'idéologie sanguinaire de cette organisation terroriste qui projettent de commettre des attentats à l’intérieur du territoire national, confirment clairement que Daesh est en train de changer de stratégie en dépêchant au Maroc l'un de ses membres issu de pays subsahariens, fait observer le ministère.

Les opérations proactives successives menées par les services de sécurité marocains contre les réseaux terroristes, rappelle la même source, ont permis de mettre en échec plusieurs projets d’attentats terroristes ciblés aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étranger, ainsi que la saisie d’un important arsenal d’armes, de munitions et de produits utilisés dans la confection d’explosifs, outre des produits toxiques.

Le suspect sera déféré devant la justice dès la fin de l’enquête menée sous la supervision du parquet général, conclut le ministère.






Crédit photo : Des agents du Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) | Ph: Archives
Menara avec map / 13.05.2016 12h08
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2016/05/13/1915382-le-bcij-déjoue-un-dangereux-plan-terroriste-de-daesh.html
 
Dernière édition:

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
ya Rabbi tnajina o tnaji jami3 lousslimin men charr lkhal9
 
Dernière édition:

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
D'après les infos sur les télévisions, finalement, mon instinct m'a donnée raison dès que j'ai lu l'information tout à l'heure.
On ne peut s'aventurer à avancer des choses à la légère publiquement dans un domaine aussi délicat et extrêmement grave.
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Nouvelles révélations sur l'arrestation
du Tchadien affilié à Daesh


Un agent du BCIJ | Ph: Mahdi

Des produits susceptibles d'être utilisés dans la fabrication d'explosifs ont été saisis dans une demeure à Tanger suite à l'arrestation vendredi du ressortissant tchadien affilié à Daesh.

L'opération d'arrestation, vendredi à Tanger, du ressortissant tchadien affilié à l’organisation ''Daesh'' a permis la saisie, dans une demeure de la ville, de sacs en plastique contenant des produits liquides et en poudre susceptibles d’être utilisés dans la fabrication d’explosifs, indique samedi un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Une cocotte, des batteries et des fils électriques, des billes métalliques et des gilets pare-balles conçus pour fixer des ceintures explosives, ont aussi été saisis lors de cette opération, souligne le communiqué.

Les perquisitions ont permis la saisie de documents sur les méthodes de confection des explosifs et des enregistrements vidéo des lieux repérés par ce terroriste dans certaines villes du Royaume.

L’enquête préliminaire a révélé que le suspect planifiait de s’en prendre à des hôtels classés, des casernes militaires, des centres de police et au siège d'une mission diplomatique occidentale.

Il a aussi planifié, avec les membres de sa cellule, de séquestrer et liquider des otages parmi des éléments de sécurité, et ce pour inciter les jihadistes qui adhèrent à la même pensée d'adhérer à son projet criminel.

Le mis en cause sera déféré devant la justice dès la fin de l’enquête qui se déroule sous la supervision du parquet général.



Menara.ma / . 14.05.2016
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2016/05/14/1916543-nouvelles-révélations-sur-larrestation-du-tchadien-affilié-à-daesh.html


VOIR LA VIDÉO

Arrestation à Tanger
d’un ressortissant tchadien affilié à Daesh

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ)
vient de déjouer un dangereux plan terroriste suite à l’arrestation vendredi à Tanger
d’un ressortissant tchadien affilié à Daesh.
Youtube / Medi1TV 13.05.2016

http://www.menara.ma/fr/videos/1915607-arrestation-à-tanger-d’un-ressortissant-tchadien-affilié-à-daesh.html

 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
BCIJ : L'affaire du Tchadien
confirme la nouvelle stratégie de "Daesh"


Le directeur du BCIJ, Abdelhak Khayam, lors d'un point de presse

avec les médias nationaux et étrangers | Ph: Mahdi

L’arrestation récemment à Tanger d'un terroriste tchadien a révélé un tournant qualitatif dans la stratégie adoptée par le groupe terroriste "Daesh", a affirmé le patron du BCIJ, Abdelhak El Khayam.

"L’opération qui s’est soldée par l’arrestation d’un individu originaire de la région du Sahel, - plus précisément du Tchad, et qui est entré au Maroc sur instructions des dirigeants de l’organisation terroriste Daesh pour constituer des cellules terroristes à l’intérieur du Royaume - a révélé un tournant qualitatif dans la stratégie adoptée par Daesh visant la stabilité du Maroc", a souligné le directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak El Khayam, dans un entretien publié mercredi par le journal "Al Massae".

Il a rappelé que les groupes terroristes s’appuyaient sur le recrutement de cellules de l’intérieur du Maroc pour les envoyer vers des foyers de tension où ils s’activent, notamment en Irak et en Syrie, dans l’objectif de les soumettre à des entraînements quasi-militaires et les préparer à commettre des opérations terroristes et suicidaires, avant de les ramener dans une deuxième étape au Royaume pour mener des opérations terroristes graves.

Après avoir évoqué la vigilance dont ont fait preuve les services de sécurité, en premier lieu la Direction de surveillance du territoire national, et ayant permis d’avorter tous les projets terroristes, El Khayam a indiqué que la stratégie des groupes terroristes est passée à une phase beaucoup plus complexe.

Il a noté, à ce propos, que les cellules et les personnes qui adoptent la pensée jihadiste ou celles ayant fait allégeance au soi-disant "Etat du Califat" ou organisation de "l’Etat islamique", reçoivent désormais des instructions pour rester à l’intérieur du Royaume et de constituer des cellules dormantes pour y mener après des opérations d’envergure, relevant que ce plan a été avorté par les services de sécurité et n’a pas réussi à atteindre ses objectifs à l’intérieur du territoire national.

Il a soutenu que les efforts déployés par les autorités sécuritaires, toutes composantes confondues, a amené "Daesh" à réfléchir sérieusement à envoyer des personnes de la région du Sahel, ce qui s’est exactement produit dans l’affaire du Tchadien arrêté récemment à Tanger, ajoutant que le mis en cause a reçu des instructions pour nouer des contacts directs dans la région de l’Oriental avec des jihadistes liés à l’organisation de "l’Etat islamique" en Algérie.

Interrogé sur l'éventuelle relation entre l''immigration illégale des Subsahariens et la formation de cellules terroristes dormantes, El Khayam a indiqué que nombre de ces Clandestins accèdent illégalement au territoire marocain via l’Algérie, ce qui exige des services sécuritaires davantage d’efforts pour suivre leurs traces et contrôler leurs mouvements, qu’ils soient Africains, Syriens ou provenant d’autres pays.

"Ceci constitue un défi auquel nous allons faire face dans l’avenir tant que la stratégie des groupes terroristes a changé et après qu’ils se sont rendus compte que le Maroc est immunisé contre les attaques terroristes qu’ils sont en train de planifier", a-t-il dit, ajoutant qu’il est tout à fait possible que ces groupes terroristes recourent aux migrants clandestins.
Il a souligné à ce propos que la dernière opération a démontré que les groupes terroristes ont bel et bien commencé à mettre en œuvre la stratégie définie par Daesh, notant que c’est pour cette raison que le niveau de l’alerte a été élevé à son maximum pour mieux contrôler les frontières.

En ce qui concerne les autres menaces terroristes auxquelles le Maroc pourrait faire face, El Khayam a cité particulièrement la zone de tension que constitue la région de Tindouf dans le sud-est algérien où de nombreux citoyens marocains sont retenus contre leur gré par les séparatistes, faisant observer que les investigations judiciaires menées dernièrement ont révélé une implication directe des séparatistes du polisario dans des projets d’attaques terroristes contre le Royaume, surtout que les organisations terroristes tirent profit de la situation dans les régions faibles et pleines de problèmes.

La situation à Tindouf facilite l’opération d’embrigadement des séquestrés dans ces camps aussi bien par "Al Qaida au Maghreb Islamique" ou par Daesh, a-t-il fait savoir, soulignant que les investigations ont démontré que ces deux organisations ont des liens directs avec le polisario.

Le renforcement de l’arsenal juridique marocain et la stratégie prospective qu’il a adoptée jusqu’à présent ont permis de mettre en échec plusieurs opérations, a souligné El Khayam, précisant que le BCIJ a pu démanteler en l’espace d’une année, 29 cellules terroristes qui planifiaient des attaques dans l’objectif d’attenter à la stabilité du Royaume.





Menara.ma / 25.05.2016 16h05
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2016/05/25/1926866-bcij-laffaire-du-tchadien-confirme-la-nouvelle-stratégie-de-daesh.html
 
Dernière édition:

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Le juge d'instruction à Salé
auditionne le Tchadien affilié à Daesh


Les éléments du BCIJ arrêtent un partisan tchadien de Daesh,
le 13 mai 2016 à Tanger

Le juge d'instruction chargé des affaires du terrorisme de la Cour d'appel de Salé a auditionné, mercredi, le Tchadien affilié à Daesh arrêté récemment à Tanger, indique une source judiciaire.

Le prévenu, placé sous mandat de dépôt à la prison locale de Salé après avoir été auditionné par le juge d'instruction dans le cadre de la procédure d'enquête préliminaire, est accusé notamment de "constitution d'une bande pour préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d'un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l'ordre public par l'intimidation, la terreur et la violence, fabrication et possession d’explosifs".

La Brigade nationale de la police judiciaire avait déféré l'accusé, plus tôt dans la journée, devant le procureur général du Roi près la Cour d'appel à Rabat.

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, les forces de sécurité avaient arrêté le 13 mai à Tanger ce ressortissent tchadien affilié à l’organisation ''Daesh'' qui comptait proclamer la région de l’Oriental du Royaume comme Wilaya affiliée au soi-disant ''Etat Islamique''.

Le terroriste en question, arrivé au Maroc début mai courant, a été mandaté par l’organisation dite ''Etat Islamique'' pour encadrer et former des cellules dormantes regroupant des extrémistes algériens et marocains en vue de commettre des attentats terroristes de grande envergure contre des missions diplomatiques occidentales et des sites touristiques, ajoute le communiqué.

Selon la même source, ''Daesh'' est en train de changer de stratégie à travers l'envoi de membres issus de pays subsahariens.





Menara avec map / 26.05.2016 : 10h23
http://www.menara.ma/fr/actualités/faits-divers/2016/05/26/1927597-le-juge-dinstruction-à-salé-auditionne-le-tchadien-affilié-à-daesh.html
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
L’Intérieur annonce le démantèlement
d’une cellule terroriste



Un drapeau du groupe Etat islamique sur le point d'être enlevé
par des combattants chiites irakiens, dans le désert irakien de Samarra, le 3 mars 2016 | afp

Le ministère de l’Intérieur annonce le démantèlement une "cellule terroriste en relation avec la branche libyenne de l’organisation dite "Etat islamique" ".

"Une cellule terroriste en relation avec la branche libyenne de l’organisation dite "Etat islamique", composée de six extrémistes s’activant dans les villes d’Agadir, Amezmez, Chichaoua, Ait Melloul et Laqliaâ (préfecture d’Inezgane-Ait Melloul) ", a été démantelée jeudi par le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, les investigations préliminaires ont démontré que cette cellule, dont l’un des membres avait séjourné en Libye, a planifié de rejoindre clandestinement la branche de "Daech" dans ce pays, à travers les confins de la région sahélo-saharienne.

Les opérations de suivi ont également révélé que l’un des membres de cette cellule était en train de préparer la confection d’un engin explosif artisanal en vue de mener une opération terroriste dans le Royaume dans l'objectif de faire le maximum de victimes, suivant la méthode sanguinaire de l’organisation dite "Etat islamique", ajoute la même source.

Le suivi de la situation sur la scène libyenne montre qu'elle est devenue le lieu de prédilection des combattants affiliés à ''Daech'' en application des instructions des dirigeants de l'organisation, dans une tentative d’asseoir son hégémonie sur la région du Maghreb, à travers la branche libyenne, relève le communiqué.

Les prévenus seront déférés devant la justice une fois achevée l’enquête menée sous la supervision du parquet général compétent.






Menara.ma / 14.07.2016
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2016/07/14/1965023-l’intérieur-annonce-le-démantèlement-d’une-cellule-terroriste.html
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Le BCIJ démantèle
une nouvelle cellule terroriste


Un agent du Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) | Ph: Archives

Le Bureau Central d'Investigations Judiciaires (BCIJ) a démantelé mardi une cellule terroriste composée de 4 extrémistes s’activant entre Casablanca et Kénitra, indique le ministère de l’Intérieur.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les membres de cette cellule, qui ont prêté allégeance au prétendu émir de l'organisation dite "Etat islamique", ont adhéré à des projets terroristes dangereux visant la stabilité et la sécurité du Royaume, en planifiant l'exécution d’opérations ciblées contre des sites vitaux à Casablanca, conformément à l’agenda de cette organisation terroriste, précise la même source dans un communiqué.

Les mis en cause seront déférés devant la justice après la fin de l'enquête menée sous la supervision du parquet général compétent.



Menara.ma / 16.08.2016 15h35
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2016/08/16/1983963-le-bcij-démantèle-une-nouvelle-cellule-terroriste.html
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Démantèlement d'une cellule terroriste
composée de trois extrémistes


Un agent du BCIJ | ph: Mahdi

Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) a démantelé ce mercredi une cellule terroriste composée de trois extrémistes s'activant à Oujda, Casablanca et à Fès.

Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national, a procédé ce mercredi au démantèlement d'une cellule terroriste composée de trois extrémistes s'activant à Oujda, Casablanca et à Fès, dont l'un est le frère d'un ancien combattant sur la scène syro-irakienne, qui purge actuellement une peine de prison en vertu de la loi antiterroriste, indique un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Cette opération proactive, qui s'inscrit dans le cadre du suivi des menaces terroristes ayant des liens avec l'organisation dite "Etat islamique", a permis de dévoiler plusieurs projets terroristes dangereux ayant atteint des stades avancés de préparation en coordination étroite avec des membres liés à des partisans de Daech s'activant sur la scène syro-irakienne et visant en particulier des sites sensibles et vitaux à Oujda, Saidia, Fès et Debdou (province de Taourirt), précise le ministère.

En exécution de ce projet terroriste, le chef du réseau a loué une "planque sure" dans les environs de la ville d'Oujda, qui a été réservée à l'hébergement des membres de cette cellule, ainsi qu'à la préparation et la fabrication de charges explosives commandées à distance, ajoute la même source.

La perquisition effectuée dans cette "planque" a permis la saisie de quantités de produits chimiques, qui pourraient être utilisés dans la fabrication d’explosifs, en plus de deux bouteilles contenant des produits liquides suspects et une poudre minérale, une cocote à pression, des fils électriques, une quantité de clous, un ampèremètre, des tuyaux en plastique, des armes blanches et des haches, ainsi qu’un dessin du drapeau de "Daech". Tous ces produits seront soumis à l’expertise scientifique des services compétents, note le ministère.

Les membres de la cellule prévoyaient de rejoindre les bastions de Daech en Libye via les frontières Est du Maroc, après l’exécution de leur projet terroriste dans le Royaume, poursuit le ministère, ajoutant que les mis en cause seront déférés devant la justice aussitôt terminée l'enquête menée sous la supervision du Parquet général compétent.




Menara.ma / 07.09.2016
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2016/09/07/1999075-démantèlement-dune-cellule-terroriste-composée-de-trois-extrémistes.html

______________

La cellule d'Oujda avait projeté des attentats à la voiture piégée


Un agent du BCIJ | Ph: Mahdi

L'expertise scientifique menée sur les produits saisis chez la cellule démantelée mercredi près d'Oujda révèle l'existence de substances chimiques servant à la préparation de charges explosives.

L'expertise scientifique effectuée par les services compétents sur des substances suspectes saisies dans une "planque sûre" aux environs d'Oujda, lors du démantèlement, le 07 septembre courant, d'une cellule terroriste composée de trois extrémistes s'activant à Oujda, Casablanca et Fès, a révélé qu'il s'agit de substances chimiques composées de nitrate d'ammonium, de charbon, de souffre, de sciure d'aluminium, de bois, de sucre, de carburant et d'huile de graissage, a indiqué vendredi le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Et de faire savoir que ces ingrédients entrent dans la préparation de charges explosives que les membres de cette cellule comptaient utiliser dans le cadre de leur projet terroriste dans le Royaume. La même expertise a montré que la sciure d'aluminium devait être ajoutée lors de la fabrication des produits explosifs afin de faciliter la déflagration et d'en augmenter l'intensité, tandis que la cocotte-minute et les tuyaux en plastique devaient être utilisés comme récipients à remplir d'explosifs, a expliqué le communiqué.

L'enquête préliminaire a révélé l'implication des mis en cause dans la planification d'une série d'opérations terroristes visant un édifice sensible par voiture piégée à Saïdia, des sites touristiques et des touristes étrangers dans la même ville, ainsi que des éléments de sécurité à Oujda et Fès pour les délester de leurs armes de service, selon la même source.

Les membres de cette cellule terroriste comptaient monter un enregistrement vidéo par lequel ils allaient revendiquer leurs opérations terroristes sous le nom de "partisans de l'Etat islamique au Maroc", avant de rallier les camps de Daech en Libye, a noté la même source, ajoutant que les prévenus seront présentés à la justice dès l'achèvement de l'enquête menée sous la supervision du parquet général compétent.




Menara.ma / 09.09.2016
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2016/09/09/2000822-la-cellule-doujda-avait-projeté-des-attentats-à-la-voiture-piégée.html

 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Le BCIJ annonce avoir déjoué
"un projet terroriste dangereux"

Bureau Central des Investigations Judiciaires (BCIJ) | ph: Mahdi

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) annonce avoir a mis en échec vendredi dernier un projet terroriste dangereux à l’intérieur du Royaume, planifié par la direction de "Daech".

Le BCIJ a démantelé une cellule terroriste composée de trois extrémistes imprégnés des idées "daechiennes" s’activant dans les villes de M’diq et Tanger, indique mercredi le ministère de l'Intérieur.

L’enquête en cours a confirmé que cette cellule s’apprêtait à commettre des actes terroristes d’une extrême gravité en vue d’enclencher la première étincelle d’une série d’opérations destructrices visant la sécurité et la stabilité du Royaume, dans la perspective de déclarer le Maroc une wilaya rattachée à l'organisation dite "Etat Islamique", souligne le ministère dans un communiqué.

La même source précise que l’enquête a fait ressortir que le chef de cette cellule, qui s’apprêtait à rejoindre la scène syro-irakienne, a été mandaté par un combattant marocain, ayant lui-même déjà diffusé plusieurs enregistrements contenant des menaces contre le Royaume, auprès d’un dirigeant influent au sein de l’unité des opérations extérieures de la soi-disant organisation "Etat islamique" et qui l’a chargé de préparer l'exécution d’actes terroristes dans le Royaume visant des installations sensibles, des établissements sécuritaires et des sites touristiques, ainsi que des étrangers issus de certains pays participants à la coalition internationale contre "Daech".

Le chef de cette cellule, qui a acquis des compétences élevées dans le domaine de la fabrication des explosifs pour avoir mené nombre d’expériences, recevait de la part de ce dirigeant un soutien financier et logistique pour entamer la mise en œuvre de son projet terroriste, note le ministère. L’enquête, ajoute la même source, a également confirmé que ce dernier avait déjà commis un vol dans le laboratoire d’un établissement d’enseignement à la ville de M’diq où il s’est procuré des produits chimiques et des équipements de laboratoire en vue de les utiliser dans la préparation des matières entrant dans la fabrication des explosifs.

Les mis en cause seront déférés devant la Justice dès la fin de l’enquête qui se déroule sous la supervision du Parquet général, précise le ministère, soulignant que cette opération s'inscrit dans le cadre de la lutte contre les menaces terroristes ayant des liens avec l'organisation dite "Etat islamique".




Menara.ma / 21.09.2016
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2016/09/21/2009480-le-bcij-annonce-avoir-déjoué-un-projet-terroriste-dangereux.html
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Terrorisme: Deux individus en lien
avec la "cellule féminine" arrêtés


Des éléments du BCIJ | Ph: Mahdi

Deux individus, en relation avec la cellule terroriste de 10 femmes démantelée récemment par le BCIJ, ont été arrêtés dimanche à Tan Tan et Guelmim, indique un communiqué du ministère de l'Intérieur.

L’enquête en cours menée par le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national, relative à la cellule terroriste composée de 10 femmes liée à l'organisation "Etat islamique" dite "Daesh" démantelée récemment dans plusieurs villes du Royaume, a permis l’arrestation, ce dimanche, de deux individus liés à ce groupe terroriste.

L'enquête a révélé l'implication des deux mis en cause, dont le frère de l’une des femmes interpellées, dans une tentative d'obtenir des produits chimiques servant à la fabrication d'explosifs, d’une ferme agricole de la ville de Guelmim, indique le ministère.

Cette opération a permis la saisie auprès de l’un des prévenus d’un manuscrit comprenant la liste de produits chimiques servant à la fabrication d’explosifs et d’un drapeau de "Daesh", ainsi que la découverte d'écritures sur les murs dans son domicile faisant l’éloge du groupe terroriste, ajoute le communiqué.

Le ministère souligne en outre que les résultats de l'expertise scientifique menée sur les produits saisis par les services compétents chez les femmes interpellées suite au démantèlement de cette cellule terroriste ont démontré qu'il s’agit de produits chimiques fondamentaux entrant dans la préparation de charges explosives.

L’enquête en cours avec les prévenues a révélé leur implication dans la publication et la distribution de documents et d’imprimés comprenant des formules pour l’élaboration et la fabrication de divers explosifs ainsi que le mode d’utilisation des armes et les techniques de guérilla, outre des photographies et des séquences vidéo montrant les crimes sanguinaires commis par les combattants de l’organisation "Etat islamique", ainsi que des prêches de ses dirigeants appelant leurs sympathisants à joindre leurs campements.

Les prévenus seront déférés devant la justice une fois achevée l’enquête menée sous la supervision du parquet général compétent, conclut la même source.




Menara.ma / 10.10.2016
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2016/10/10/2024184-terrorisme-deux-individus-en-lien-avec-la-cellule-féminine-arrêtés.html
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Démantèlement d'un réseau terroriste
entre le Maroc et l'Espagne


Des éléments du BCIJ | Ph: Mahdi

Le BCIJ a démantelé ce mercredi un réseau terroriste composé de deux éléments partisans de l'"Etat islamique" actifs à Tétouan et Fnideq, en coordination avec les services de sécurité espagnols.

Dans le cadre des opérations proactives pour faire face au danger terroriste, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national, a procédé, en coordination avec les services de sécurité espagnols, au démantèlement, ce mercredi, d’un réseau terroriste composé de deux individus partisans de l'organisation dite "Etat islamique" s’activant dans les villes de Tétouan et Fnideq, indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Cette opération sécuritaire a coïncidé avec l’arrestation de deux complices des mis en cause établis en Espagne et ce dans le cadre du partenariat sécuritaire stratégique entre les deux pays visant la lutte contre les menaces terroristes croissantes et la contribution efficace à la préservation de la sécurité et de la paix mondiales, ajoute la même source.

L'enquête préliminaire a révélé que les membres de cette cellule terroriste entretiennent des liens étroits avec des combattants opérant sur la scène syro-irakienne dans le cadre de la coordination pour le recrutement et l’envoi de volontaires pour le jihad dans les rangs de Daesh, précise le ministère. Les deux mis en cause seront déférés devant la justice aussitôt achevée l’enquête en cours sous la supervision du parquet général compétent.





Menara.ma / 12.10.2016 : 10h50
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2016/10/12/2025912-démantèlement-dun-réseau-terroriste-entre-le-maroc-et-lespagne.html
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Une nouvelle cellule liée à Daech
démantelée à Tétouan


Des agents du Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) | Ph: Archives

Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) a démantelé vendredi une cellule terroriste composée de 5 extrémistes partisans de Daech s'activant à Tétouan, indique le ministère de l'intérieur.

Les investigations préliminaires ont confirmé que les membres de cette cellule terroriste planifiaient de rejoindre les camps de Daech sur la scène syro-irakienne ou sa branche en Libye, avant de décider de proclamer le "Jihad" dans le Royaume, en exécution des instructions des dirigeants de cette organisation terroriste, ajoute le ministère dans un communiqué.

Dans ce cadre, les investigations ont révélé l'adhésion totale des membres de cette cellule à l'agenda de destruction tracé par ladite organisation terroriste, à travers leur volonté d'exécuter des opérations terroristes graves dans le Royaume, après que certains suspects ont mené des opérations de surveillance et de repérage d'objectifs sensibles à Tétouan comme cible de leur plan subversif, souligne le communiqué.

La même source précise dans ce contexte que les mis en cause effectuaient des entraînements paramilitaires dans les forêts avoisinantes de la ville de Tétouan en vue d'augmenter leur aptitude de combat, ajoutant que les suspects seront déférés devant la justice dès l'achèvement de l'enquête menée sous la supervision du Parquet général compétent.

Cette opération s'inscrit dans le cadre de la lutte contre les cellules terroristes liées à l'organisation dite "Etat islamique".


Menara.ma / . 04.11.2016

http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2016/11/04/2042413-une-nouvelle-cellule-liée-à-daech-démantelée-à-tétouan.html

 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Nous avons des grottes dans les montagnes ;)

Kef Aziza
Rhar Chaâra
Rhar Chiker
Grottes d'Hercule (Tanger-Tétouan-Al Hoceima)
Grotte Friouato (en) (Taza-Al Hoceïma-Taounate)
Jebel Irhoud (en) (Marrakech-Safi)
Kef Lihoud (Fès-Meknès)
Ifri N'taouia
Grotte des Pigeons (Oriental)
Kef Tikhoubaï
Kef Toghobeit (en) (Tanger-Tétouan-Al Hoceima)
Win Tmadouine

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_grottes



Répertoire spéléologique des grottes au Maroc
http://www.ecologie.ma/repertoire-speleologique-des-grottes-au-maroc/

Source: http://geologie-maroc.blogspot.com/
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Terrorisme: 20 ans de prison ferme
contre le Tchadien arrêté à Tanger


Les éléments du BCIJ arrêtent un partisan tchadien de Daesh, le 13 mai 2016 à Tanger

La Chambre criminelle près l'annexe de la Cour d'appel de Salé, chargée des affaires du terrorisme, a condamné jeudi à 20 ans de prison ferme un ressortissant tchadien poursuivi pour actes terroristes

Le mis en cause, arrêté en mai dernier à Tanger, est poursuivi pour "constitution d'une bande criminelle dans le but de préparer et de commettre des actes terroristes dans le cadre d'un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l'ordre public à travers l'intimidation, la terreur et la violence, fabrication et possession d'explosifs, apologie d’actes terroristes, incitation d’autrui à commettre des actes terroristes et la collecte et l'utilisation de sommes d’argent à des fins terroristes".

Dans sa plaidoirie, le vice procureur général du Roi avait requis 30 ans de prison ferme à l'encontre du mis en cause en raison de la gravité des actes qui lui sont reprochés. La défense a demandé, pour sa part, au tribunal de faire bénéficier l'accusé des circonstances atténuantes.

Un communiqué du ministère de l'Intérieur avait fait état de la mise en échec d'une opération d’infiltration d’un agent mandaté par l’organisation ''Daesh'' sur le sol marocain.

L’individu, ressortissant tchadien de 33 ans, était entré au Maroc en date du 4 mai dernier, via l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, avec pour mandat de former des cellules dormantes de l'organisation terroriste afin de commettre des attentats terroristes d’envergure.



Menara avec map / 11.11.2016
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2016/11/11/2048178-terrorisme-20-ans-de-prison-ferme-contre-le-tchadien-arrêté-à-tanger.html

_______________
RELATIF / #1



 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Le BCIJ met en échec un dangereux projet terroriste
de Daesh au Maroc


Les éléments du BCIJ viennent de démanteler une cellule terroriste de 7 membres s'activant dans plusieurs villes du Maroc.

Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la Surveillance du territoire national (DGST) est parvenu, sur la base de renseignements précis, à mettre en échec un dangereux projet terroriste du groupe dit "Etat islamique", ayant permis le démantèlement, ce vendredi, d’une cellule terroriste composée de sept membres s’activant dans les villes d’El Jadida, Salé, El Gara, la commune rurale Boulaâouane (province d’El Jadida), et au douar Maatallah (caïdat Ouled Zoubir, Cercle Oued Amlil, province de Taza), a annoncé le ministère de l’Intérieur.

Cette opération sécuritaire, qui s’inscrit dans le cadre des efforts de surveillance des menaces terroristes qui visent la sécurité du Royaume, a permis la découverte d’une planque aménagée par le cerveau de cette cellule terroriste à El Jadida en vue de préparer des opérations terroristes ciblées dans le Royaume à l’instigation de dirigeants de Daech opérant sur la scène irako-syrienne et en Libye, a précisé le ministère dans un communiqué.

Il a été procédé lors de cette opération à la saisie d'armes à feu, dont un pistolet mitrailleur muni de lunettes à vision nocturne infrarouge et 7 pistolets, d'une importante quantité de munitions, 4 couteaux de grand format, deux appareils de télécommunication, ainsi que des pantalons treillis militaires, des bâtons télescopiques, des équipements et substances chimiques et des liquides suspects servant probablement à la fabrication d’explosifs et deux gilets dotés de ceintures explosives, ajoute la même source, précisant que ces objets suspects seront analysés au laboratoire de la police scientifique et technique pour en déterminer la nature.

Les membres de cette cellule ont planifié de recruter davantage d’éléments jeunes et de les embrigader en vue de commettre des opérations destructives qui feraient le plus grand nombre de victimes afin de semer la terreur parmi les citoyens et porter atteinte à la stabilité, souligne le communiqué.

Le démantèlement de cette cellule terroriste intervient au moment où se multiplient les attentats de Daech qui ont visé récemment plusieurs pays, ainsi que les menaces que ne cessent de proférer des combattants marocains au sein de ce groupe via des campagnes médiatiques qui confirment leur détermination à commettre des attentats similaires au Maroc afin d’en faire une "wilaya" relevant de cette organisation terroriste, relève la même source.

Les suspects seront déférés devant la justice une fois achevée l’enquête qui se déroule sous la supervision du Parquet général.




Menara.ma / 27.01.2017
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2017/01/27/2100050-le-bcij-met-en-échec-un-dangereux-projet-terroriste-de-daesh-au-maroc.html
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Les propriétaires appelés
à communiquer l’identité des locataires


Arrestation d'un individu | Ph: Archives

Le ministère de l’Intérieur exhorte les citoyens propriétaires des maisons et appartements meublés, mis à la disposition des tiers, à aviser les autorités sécuritaires de l’identité des locataires

Le ministère de l’Intérieur exhorte les citoyens propriétaires des maisons et appartements meublés, mis totalement ou partiellement à la disposition des tiers, à aviser les autorités sécuritaires de l’identité des locataires, notant que toute négligence "les expose à un questionnement judiciaire en tant qu’éventuels complices des auteurs des crimes".

Dans un communiqué parvenu dimanche à la MAP, le ministère indique que suite au démantèlement de certains groupes terroristes et bandes de crime organisé, il s’est avéré que ces derniers louent, dans plusieurs cas, des maisons ou appartements appartenant à certains citoyens sans informer les autorités sécuritaires, précise le communiqué.

Dans ce cadre, le ministère de l’Intérieur attire l'attention sur la menace que constitue ce comportement à la sécurité de notre pays, vu qu’il facilite la dissimulation des personnes suspectes et les aide à préparer leurs actes de sabotage.





Menara.ma / 29.01.2017 : 22h15
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2017/01/29/2101353-les-propriétaires-appelés-à-communiquer-l’identité-des-locataires.html

 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Nouvelles révélations sur la cellule terroriste
démantelée vendredi


Les armes de la cellule terroriste, démantelée vendredi dernier, ont été introduites au Maroc via ses frontières avec l'Algérie, a fait savoir dimanche le directeur du BCIJ, Abdelhak El Khayam.

Dans une conférence de presse tenue au siège du Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), El Khayam a indiqué que les enquêtes préliminaires du BCIJ ont révélé, jusqu'à présent, que les armes saisies ont transité via les frontières maroco-algériennes, et ont été infiltrées en coordination avec le groupe dit "Etat islamique", opérant en Irak, Syrie et en Libye, avant d'être reçues par les membres de la cellule.

Ces armes saisies consistent en un pistolet mitrailleur, 7 pistolets, une importante quantité de munitions, plusieurs armes blanches, deux gilets dotés de ceintures explosives et munis de tuyaux vides en plastique, ainsi que des substances suspectes servant probablement à la fabrication d'explosifs.

Composée de 7 membres, la cellule visait des personnalités politiques publiques, des représentations diplomatiques ainsi que des sites touristiques dans le Royaume, a relevé El Khayam, ajoutant que ce plan terroriste projetait de semer la terreur dans le pays et porter atteinte à la confiance des citoyens en les dispositifs sécuritaires marocains.

En se basant sur des renseignements précis fournis par la DGST, le Bureau a réussi à démanteler cette cellule dangereuse, s'activant dans plusieurs villes du Royaume, dont El Jadida où se trouvait le "safe house" (maison sécurisée), loué par les membres de cette cellule et au sein duquel ils préparaient des armes et des substances servant à la fabrication d’explosifs, avant de passer à l'action.

Après avoir suivi et observé la cellule, il a été décidé d'intervenir au moment opportun, en saisissant les armes et les substances utilisées dans la fabrication des explosifs, a-t-il poursuivi.

S'agissant des membres de la cellule terroriste, El Khayam a indiqué que les enquêtes menées par le BCIJ ont démontré que la majorité des membres de cette cellule sont issus d'Oued Amlil, de la commune rurale de Boulaouane, de Martil et de Salé, a fait savoir le directeur, notant que des recherches sont en cours pour arrêter d'autres membres de ladite cellule.

Le niveau scolaire de la majorité des membres, âgés entre 20 et 29 ans, ne dépasse pas l'enseignement collégial, à l’exception d’un seul membre qui est titulaire d'une deuxième année universitaire, a-t-il précisé.

Ces membres exercent des activités professionnelles ordinaires, puisque 14% sont des journaliers, 29% des artisans et 29% exercent des activités agricoles, alors que 14% sont sans emploi, selon El Khayam.

Le chef de la cellule, actif sur les réseaux sociaux, avait prêté allégeance à l’"Etat islamique" (EI) et a tenté, au début, de nouer des contacts avec des dirigeants sur la scène syro-irakienne, comme il avait des contacts avec un individu de l’organisation "Jound Al Khilafa" en Algérie, a-t-il souligné.

La cellule a été démantelée suite à l’intervention des éléments du BCIJ à El Jadida dans un "safe house" qui a été choisi par l’émir de la cellule pour y dissimuler les armes reçues et abriter les autres membres, a-t-il révélé.

L’intervention dans de telles affaires se fait de manière minutieuse et professionnelle, a-t-il affirmé, précisant que dans ce cas, l'intervention était indispensable et marquée par des tirs de sommation lancés au moment où le chef de la cellule, en compagnie de son bras droit, cherchait à semer le chaos et à déjouer l’intervention sécuritaire.

D’autre part, les services de renseignement déploient des efforts considérables pour guetter et appréhender toute personne qui constitue un danger pour la sécurité de l'Etat, a martelé le responsable.

Pour ce qui est de l’idéologie adoptée par ledit "Etat islamique", elle vise, à l’instar d'autres organisations terroristes, à recruter des jeunes ayant un faible niveau scolaire pour les soumettre facilement au lavage de cerveau, a-t-il indiqué, affirmant que ces actions sont souvent menées sur les réseaux sociaux et que l'identification des activités des groupes terroristes dans ces réseaux constitue un défi pour l’ensemble des services de sécurité.

La politique du Royaume pour la lutte contre la menace terroriste est basée, selon lui, sur les frappes proactives et non d'attendre que ces actes aient lieu, comme c’est le cas dans d’autres pays, assurant que le Maroc demeure actuellement à l’abri d’actes de vandalisme commis par n'importe quelle partie.

Le ministère de l'Intérieur avait annoncé vendredi que le BCIJ est parvenu à mettre en échec un dangereux projet terroriste du groupe dit "Etat islamique", ayant permis le démantèlement d’une cellule terroriste composée de sept membres s’activant dans plusieurs villes du Royaume.




Menara avec map / 30.01.2017
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2017/01/30/2101650-nouvelles-révélations-sur-la-cellule-terroriste-démantelée-vendredi.html
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Cellule démantelée le 27 janvier:
Trois nouvelles arrestations


Trois nouveaux individus en liaison avec la cellule terroriste démantelée récemment ont été arrêtés ce lundi à Martil.

Trois nouveaux individus ont été arrêtés ce lundi à Martil et à la commune rurale de Boulaâouane (province d'El Jadida) après que les enquêtes menées par le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de surveillance du territoire (DGST), aient confirmé leur implication dans les plans de la cellule terroriste démantelée le 27 janvier dernier dans plusieurs villes du Royaume, indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

L'expertise scientifique menée sur les produits suspects saisis dans une planque à El Jadida lors du démantèlement de cette cellule terroriste a démontré qu’il s’agit de procédés chimiques utilisés dans la préparation d’explosifs ainsi que d'autres matières qui entrent dans la fabrication de mécanismes de détonation de charges et ceintures explosives, souligne le ministère.

Le ministère de l'Intérieur précise que les membres de cette cellule s'apprêtaient à accueillir un expert en explosif de la branche de Daech en Libye, qui comptait leur apprendre les techniques de minage et de détonation à distance, ainsi que les méthodes barbares inventées par cette organisation terroriste pour liquider et mutiler ses victimes.

Les membres de cette cellule, ajoute la même source, planifiaient également de créer une base arrière alliée à Daech dans la région de Boulaâouane, sous l'appellation de "la branche de l'Etat islamique au Maroc", et qui servirait de point de départ pour l'exécution de leurs projets terroristes dans le Royaume.

La cellule terroriste démantelée récemment dans plusieurs villes ciblait plusieurs sites sensibles, des hôtels classés et des centres commerciaux et projetait l'assassinat des personnalités politiques et publiques ainsi que des éléments des différents appareils sécuritaires en faisant recours aux explosifs et aux armes à feu, rappelle le ministère de l'Intérieur, qui précise que les mis en cause seront présentés à la justice une fois achevée l'enquête menée sous la supervision du parquet général.



Menara.ma / 06.02.2017
http://www.menara.ma/fr/actualités/maroc/2017/02/06/2106541-cellule-démantelée-le-27-janvier-trois-nouvelles-arrestations.html


 
Haut