AirAsia : aucun signe de terrorisme ou de sabotage

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Vol 8501 d'AirAsia :
première victime identifiée


SURABAYA, Indonésie — Une passagère ayant péri dans l'écrasement du vol 8501 d'AirAsia a été rapatriée à sa famille, jeudi, marquant la première de plusieurs réunions douloureuses à venir, alors que les équipes de recherches peinent contre les vents et la forte pluie pour retrouver plus de 150 personnes encore disparues.

L'identité de Hayati Lutfiah Hamid a été confirmée par les empreintes digitales et d'autres moyens, a indiqué le colonel Budiyono.

Son corps, dans un cercueil noir poli surmonté de fleurs, a été remis à sa famille lors d'une brève cérémonie dans un hôpital de la police à Surabaya, la ville indonésienne d'où avait décollé l'appareil.

L'avion s'est abîmé dans la mer de Java, dimanche, avec 162 personnes à bord. Neuf corps ont été retrouvés jusqu'à maintenant, dont deux amenés jeudi à Pangkalan Bun, la ville la plus près de l'endroit où ont été repérés les débris, mardi.

La force navale de Singapour a dépêché un engin sous-marin téléguidé à même de parcourir le lit de la mer pour tenter d'aider à retrouver l'épave et les «boîtes noires».

L'équipement de détection a permis de repérer ce qui semble être de grandes parties de l'avion, mais les forts courants ont fait bouger les débris.

Les conditions difficiles ont empêché les plongeurs d'entrer dans la mer mercredi et la plupart des hélicoptères de recherche sont restés cloués au sol, mais 18 navires ont sondé le vaste périmètre des recherches.



La Presse Canadienne - Il y a 9 heures

http://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/vol-8501-dairasia-première-victime-identifiée/ar-BBhpLif
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
30 corps retrouvés sur les 162 passagers


Les équipes de recherche ont rapatrié 30 corps de victimes de l'écrasement d'AirAsia, et un responsable de la force navale indonésienne a indiqué vendredi que cinq de ces victimes ont été retrouvées encore piégées dans leur siège.

Le colonel Yayan Sofiyan, commandant du navire de guerre Bung Tomo, a affirmé à MetroTV que sept corps avaient été repêchés de la mer de Java et amenés jusqu'à un navire indonésien, vendredi.

Le chef indonésien des équipes de recherche et sauvetage Henry Bambang Soelistyo a affirmé plus tard qu'un total de 30 corps avaient été rapatriés du vol 8501.

Il y avait 162 passagers et membres d'équipage à bord de l'avion s'étant abîmé en mer dimanche, à mi-parcours d'un trajet entre l'Indonésie et Singapour.




La Presse Canadienne - Il y a 2 heures.
http://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/airasia-30-corps-retrouvés-sur-les-162-passagers/ar-BBhrKbx



 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
Des responsables indonésiens
du secteur aérien sanctionnés


Jakarta, 07 janv. 2015 (MAP) - Les autorités indonésiennes ont indiqué mercredi avoir sanctionné des responsables du secteur aérien dans le cadre de l'enquête sur le crash de l'avion d'AirAsia le 28 décembre avec 162 personnes à son bord.

Le ministère indonésien des Transports affirme qu'AirAsia Indonesia avait emprunté un couloir de vol sans autorisation le jour où l'Airbus A320-200 s'est abîmé en mer de Java peu après son décollage. Les autorités tentent de déterminer comment ce vol au départ de la ville indonésienne de Surabaya pour Singapour a pu être effectué sans permission.

"A ce jour, nous avons pris des mesures contre huit responsables -- deux du ministère des Transports, quatre du service de la navigation aérienne AirNav, et deux responsables d’aéroport", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère des Transports, Hadi Mustofa.

"L'un des responsable du ministère des Transports a été licencié et l'autre a été suspendu. Quant aux six autres responsables, certains ont été temporairement suspendus et d'autres mutés", a-t-il ajouté.

AirAsia Indonesia, une filiale de la compagnie malaisienne AirAsia, s'est déjà vu interdire d'emprunter le couloir de vol Surabaya jusqu'à la fin de l'enquête, bien que les autorités de Singapour lui avaient donné de leur côté le feu vert.

Au onzième jour des recherches, seuls 39 corps ont été repêchés sur les 162 personnes à bord de l'appareil.




TA---Rew.


MAP / 07.01.2015 : 06h00

http://www.menara.ma/fr/2015/01/07/1538065-airasia-des-responsables-indonésiens-du-secteur-aérien-sanctionnés.html
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
La queue de l'avion malaisien retrouvée en mer de Java
(autorités indonésiennes)


Jakarta, 07 janv. 2015 (MAP) - La queue de l'avion malaisien qui s'est écrasé le 28 décembre en Indonésie a été retrouvée en mer de Java après des recherches laborieuses qui ont duré 11 jours, ont annoncé les services de secours indonésiens.

"Nous avons réussi à récupérer une partie de l'avion qui était notre objectif", a affirmé le directeur de l'Agence nationale de recherches et de secours, Bambang Soelistyo, à des journalistes à Jakarta. "La queue de l'avion a été retrouvée", a-t-il indiqué.

La découverte de la queue de l'Airbus A320-200, qui transportait 162 passagers, ferait avancer les opérations de recherche, puisque c'est dans cette partie de l'avion que se trouvent les "boîtes noires" pouvant aider à établir les causes de l'accident.

Les autorités indonésiennes avaient affirmé auparavant avoir découvert cinq grandes parties de l'avion, sans donner plus de précisions.

L'appareil, parti de la ville indonésienne de Surabaya à destination de Singapour, avait disparu des écrans radar peu après son décollage, après avoir été enveloppé par un voile épais de nuages.

En raison des mauvaises conditions climatiques, les opérations de recherches menées par l'Indonésie avec l'aide de la France, les États-unienne et la Russie n'ont pas abouti à des résultats significatifs, selon les autorités indonésiennes.




MY---REW.


MAP / 07.01.2015 : 08h15

http://www.menara.ma/fr/2015/01/07/1538206-la-queue-de-lavion-malaisien-retrouvée-en-mer-de-java-autorités-indonésiennes.html
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
La queue de l'avion très abîmée repêchée,
chasse aux boîtes noires


© AFP Une partie de la queue de l'avion AirAsia est repêchée et transportée à bord du Crest Onyx
le 10 janvier 2015 en mer de Java, en Indonésie


Les équipes de recherches de l'avion d'AirAsia qui s'est écrasé en Indonésie ont repêché en mer samedi une partie de la queue de l'appareil très abîmée, mais continuent de rechercher les boîtes noires contenant les paramètres du vol QZ8501, selon les autorités.

L'Airbus A320-200 de la compagnie aérienne à bas coûts avait disparu des écrans radars peu après son décollage le 28 décembre de la ville indonésienne de Surabaya pour Singapour, avec 162 personnes à son bord. La queue de l'avion a été retrouvée dix jours plus tard au fond de la mer de Java, à une trentaine de mètres de profondeur.

Samedi, de grands coussins de levage gonflables et une grue ont été utilisés pour remonter à la surface la queue de l'avion peinte en rouge et sur laquelle est écrite en lettres blanches AirAsia, le logo de la compagnie, a constaté une journaliste de l'AFP à bord du navire de guerre indonésien KRI Banda Aceh, participant aux opérations.

Ce morceau de 10 mètres de long très abîmé a été entreposé sur un bateau pour être ramené sur terre, mais "les boîtes noires n'y sont pas avec certitude", a déclaré à l'AFP un responsable des opérations, S.B. Supriyadi. Il faisait référence à la section arrière de l'avion où se trouvent habituellement ces boîtes contenant des informations cruciales pour établir les causes de l'accident.

Un signal acoustique émis apparemment par les boîtes noires a été détecté à environ un km de l'endroit où la queue de l'appareil a été repêchée, a-t-il ajouté, observant qu'elles étaient peut-être recouvertes de boue au fond de la mer.

Des sons provenant apparemment des boîtes noires de l'avion ont été détectés pour la première fois vendredi. Mais après de premières recherches, il est apparu que ces boîtes se seraient détachées de la section arrière de l'appareil, a précisé M. Supriyadi.

"La nuit dernière, nos plongeurs ont ouvert la porte de la cabine à l'arrière de l'avion et ont cherché autour, mais n'ont rien trouvé", a-t-il expliqué.

Recherches d'autres débris et de victimes

Des plongeurs d'élite de la marine indonésienne vont poursuivre les recherches au large de l'île de Bornéo pour tenter de retrouver les boîtes noires, ou enregistreurs de vol, indispensables pour établir les circonstances exactes du drame: un enregistreur contient les échanges entre les pilotes et le contrôle aérien, et le second les paramètres de l'avion (vitesse, altitude, etc.).

Les signaux acoustiques émis par ces boîtes ne peuvent être entendus que lorsque la mer est calme. Ainsi, les bateaux à proximité de la zone vont couper leurs moteurs à partir de dimanche, afin de faciliter les recherches, a dit M. Supriyadi.

De nombreux bateaux et personnels déployés en mer pour ces opérations auxquelles participent plusieurs pays parmi lesquels la France, les Etats-Unis et la Russie sont mobilisés pour retrouver également d'autres parties de l'avion ainsi que des victimes.

Au 14e jour des recherches, 48 corps au total ont été repêchés. Parmi les 162 personnes à bord de l'appareil se trouvaient 155 Indonésiens, le copilote français, un Britannique, trois Sud-Coréens, un Malaisien et un Singapourien.

Peu après le décollage, le pilote avait demandé à prendre de l'altitude pour éviter des nuages très menaçants, mais n'avait pas reçu le feu vert immédiat du contrôle aérien en raison d'un trafic trop important dans ce secteur très fréquenté. Le contact avec l'appareil avait été perdu peu après.

L'Agence météorologique indonésienne a indiqué dans un rapport préliminaire publié sur son site que la météo avait été le "facteur déclenchant" de l'accident. Du givre pourrait avoir provoqué la chute de l'appareil, confronté à des nuages avec des températures de -80 à -85 degrés Celsius.

Mais des experts ont mis en doute cette hypothèse, estimant que les informations disponibles étaient insuffisantes pour établir avec précision les causes de la catastrophe, et qu'il fallait attendre pour cela de retrouver les boîtes noires.


© AFP Des équipes de recherches s'apprêtent à se rendre dans la zone du crash d'AirAsia,
le 9 janvier 2015 en mer de Java




Reuters - Il y a 4 heures
http://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/airasia-la-queue-de-lavion-très-abîmée-repêchée-chasse-aux-boîtes-noires/ar-AA80kW4
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
De forts signaux des boîtes noires détectés


Des plongeurs de la Marine indonésienne s'apprêtent à entamer une mission le 9 janvier 2015 pour tenter de remettre à flot
la queue de l'avion d'AirAsia qui s'est abîmé en mer de Java le 28 décembre 2014, avec 162 personnes à son bord | afp


De forts signaux émanant des boîtes noires de l'avion d'AirAsia qui s'est abimé en mer de Java avec 162 personnes à bord il y a deux semaines ont été détectés dimanche, selon les autorités locales.


Des plongeurs de la marine indonésienne essayent de suivre la trace de ces signaux pour retrouver les boîtes contenant les paramètres du vol QZ8501, qui se trouveraient immergées à une trentaine de mètres de profondeur, a indiqué un responsable de l'Agence nationale de recherches et de secours, S.B. Supriyadi.

"Les signaux ont été détectés à environ un kilomètre à l'est de la queue de l'avion" remontée la veille à l'aide d'une grue, a précisé M. Supriyadi à Pangkalan Bun, ville possédant l'aéroport le plus proche de la zone de recherches, au large de l'île de Bornéo.

Un objet qui pourrait être le fuselage de l'Airbus A320-200 a également été détecté près de la zone d'où émanent les signaux acoustiques des boîtes noires, selon la même source.

De nouveaux corps de victimes pourraient être découverts à cet endroit, selon M. Supriyadi.

Le mauvais temps et de forts courants sous-marins freinaient une nouvelle fois dimanche les opérations au 15eme jour des recherches.

Seuls 48 corps sur les 162 passagers à bord de l'avion ont été repêchés jusqu'ici. Il n'y a eu aucun survivant.

Les boîtes noires, ou enregistreurs de vol, sont indispensables pour établir les circonstances exactes du drame: un enregistreur contient les échanges dans le cockpit, entre les pilotes et avec le contrôle aérien, et le second les paramètres de l'avion (vitesse, altitude, etc.).

Peu après le décollage de l'avion de la ville indonésienne de Surabaya pour Singapour le 28 décembre, le pilote avait demandé à prendre de l'altitude pour éviter des nuages très menaçants, mais n'avait pas reçu le feu vert du contrôle aérien en raison d'un trafic trop important dans ce secteur très fréquenté.
Le contact entre l'appareil et le contrôle aérien avait été perdu peu après.





MAP / 11.01.2015 : 12h04
http://www.menara.ma/fr/actualités/monde/2015/01/11/1544731-airasia-de-forts-signaux-des-boîtes-noires-détectés.html

 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
""" le pilote avait demandé à prendre de l'altitude pour éviter des nuages très menaçants, mais n'avait pas reçu le feu vert du contrôle aérien en raison d'un trafic trop important dans ce secteur très fréquenté. """

J'ai toujours pensé qu'en aéronautique, il existait un ou plusieurs canaux d'urgence réservés aux avions en difficulté !!!
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
La boîte noire retrouvée


Des plongeurs indonésiens ont trouvé dimanche la boîte noire de l'avion d'Air Asia disparu il y a deux semaines au-dessus de la mer de Java avec 162 personnes à bord.

Les plongeurs "ont trouvé un élément très important, la boîte noire du vol Air Asia QZ8501", a indiqué un responsable du ministère indonésien des Transports.

La boité n'a toutefois pas pu être récupérée "parce qu'elle est coincée sous des débris de l'avion", a-t-il ajouté.

L'avion de la compagnie aérienne malaisienne d'Air Asia s'était abimé en mer de Java avec 162 personnes à son bord le 28 décembre.




Menara avec map / 11.01.2015 : 18h21
http://www.menara.ma/fr/actualités/monde/2015/01/11/1545110-crash-dair-asia-la-boîte-noire-retrouvée.html
 

titegazelle

سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ
Membre du personnel
AirAsia :
aucun signe de terrorisme ou de sabotage


DJAKARTA, Indonésie — Rien ne permet pour l'instant de croire qu'un acte criminel soit responsable de l'écrasement d'un avion du transporteur AirAsia le mois dernier, a indiqué mercredi le responsable indonésien de l'enquête.

Le directeur du Comité national de sécurité dans les transports, Tatang Kurniadi, a expliqué qu'une analyse du contenu de l'enregistreur de conversations de poste de pilotage ne témoigne d'aucun signe de terrorisme ou de sabotage.

Le vol 8501 et les 162 personnes à bord se sont écrasés en mer de Java le 28 décembre.

Lors de leur dernier contact avec les contrôleurs aériens, les pilotes avaient demandé la permission de passer d'une altitude de 9750 mètres à 11 600 mètres pour échapper au mauvais temps, ce qui leur avait été refusé. L'appareil s'est volatilisé quatre minutes plus tard, sans avoir lancé d'appel de détresse.

Le ministre indonésien des Transports a révélé mardi que l'avion a pris de l'altitude à une vitesse anormalement élevée, avant de plonger et de subitement disparaître des écrans radar.

Une ascension aussi rapide provoquerait un décrochage aérodynamique.

M. Kurniadi a dit qu'un rapport préliminaire portant sur le contenu des deux boîtes noires est attendu la semaine prochaine. Une analyse complète de la catastrophe pourrait toutefois prendre un an.

Le mauvais temps, les vagues et le courant compliquent la tâche des secouristes qui tentent de récupérer une portion de fuselage qui gît par environ 30 mètres de fond. Seulement 53 corps ont été retrouvés jusqu'à présent.



La Presse Canadienne - Il y a 42 minutes
http://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/airasia-aucun-signe-de-terrorisme-ou-de-sabotage/ar-AA8qDJC

 
Haut